Messe d'Action de Grâce du Père Vincent

Le 1er septembre à Cluses St Nicolas

Homélie du Père Vncent le 1er septembre

Soyons les VIP du Seigneur

 

 

Une histoire de VIP….de protocole… qui se passe sous les yeux sans doute un peu amusé de Jésus qui est invité chez un des pharisiens les plus en vue de Jérusalem.

Jésus regarde comment les gens se comportent extérieurement mais il lit surtout ce qui se passe dans les cœurs et il va les aider à grandir dans l’humilité.

 

Les pharisiens savaient que c’est l’humilité qui doit tenir la première place dans nos relations, car ils connaissaient le texte saint de Ben Sira le Sage que nous avons entendu en première lecture. 200 ans avant JC la Parole de Dieu expose déjà le chemin de la vraie Sagesse, et ce chemin est celui de l’amour de l’humilité. Il nous dit :

 

« Grande est la puissance du Seigneur, et les humbles lui rendent gloire… »

 

Savoir que l’humilité est une valeur fondatrice est une chose, le vivre en est une autre !

 

Dans les premiers siècles de l’Église, des moines qui avaient une vive conscience de la faiblesse humaine sans la grâce de Dieu se retiraient au désert pour creuser cette sagesse divine dans une vie sans aucun autre confort que celui trouvé en Dieu.

 

On raconte qu’un jour l’un d’eux, Abba Antoine, eut une vision terrible : il vit tous les pièges de l’orgueil et du péché déployés sur la terre. Il y en a des pièges en se monde qui nous font quitter le chemin de bien ! La quête de l’argent, du pouvoir, les violences, les fausses séductions, Comment s’en sortir ? Nous-mêmes, nos pays, nos dirigeants, nos enfants ?! Je pense à ce jeu dans fort Boyard ou il faut attraper la clef en traversant une pièce remplie de faisceaux lumineux sans qu’un seul ne nous touche. Quelle épreuve ! y a-t-il un passage ? Celui qui marche naïvement n’y arrivera jamais…Abba Antoine continue

 

« je vis la multitude des filets de l’ennemi déployés sur la terre, et je dis en gémissant : Qui donc passe outre ces pièges ? Et j'entendis une voix me répondre : l'humilité. »

 

L’orgueil fait son nid dans les rapports de force : on passe en force, sans prendre en compte l’autre. L’orgueil est terrible pas ses effets mais plus encore par son origine…écoutons Ben Sira le Sage nous dire :

 

« La condition de l’orgueilleux est sans remède car la racine du mal est en lui »

 

C’est terrible cette histoire de racine ! ça ne se voit pas la racine, c’est sous terre…mais ça pousse et repousse ; On va se battre contre ce qui pousse, les mauvais fruits de notre vie, de notre cœur…on fait des efforts mais on ne comprend pas car rien ne change…demande à un jardiner, écoute les lois de la création, il faut aller plus profond, à la racine. L’orgueil est une violence contre les autres et contre Dieu, mais d’abord et plus profondément contre soi, il enracine le mal en soit et affecte nos pensées, paroles, actions…

 

Comment reconnaître l’arbre de l’orgueil ? A ses fruits ! Pression, manipulation, façade… !

Un signe qui ne trompe pas est le fait que l’orgueilleux(se !) est très attaché(e) aux fautes des autres , qu’il(elle) est le spécialiste pour dénoncer, mais beaucoup moins, voire pas du tout, aux siennes qu’il refoule et cache avec un tact sans pareil…

 

Mais c’est pour son malheur…

 

Cette semaine nous avons fêté St Augustin, je laisse à ce grand Saint qui était beau, riche, intelligent, qui s’est laissé un temps séduire par les philosophies à la mode puis est revenu à Jésus et qui disait «  c’est dans l’humilité que réside la puissance…les humbles sont comme le roc, il est en bas mais il est solide. Les orgueilleux, que sont-ils : Comme de la fumée : ils sont élevés mais ils se dissipent ! »

 

L’humilité n’est pas s’écraser face à la puissance des violents, elle est un moyen de se dégager de cet étau infernal de l’orgueil ambiant…L’humilité ne pousse pas à l’ombre des puissances humaines mais au soleil de la puissance de Dieu. Elle est la vraie force, tout le contraire de la lâcheté, de la démission, de celui qui rampe, s’écrase ou refoule ses énergies par fuite des affrontements.

 

L’humilité produit des fruits !

  • « l’idéal du Sage est une oreille qui écoute ». Celui qui écoute Dieu, Dieu l’écoute, celui qui obéit à Dieu, Dieu lui obéit…

  • « mon fils accomplis toute chose dans l’humilité et tu seras aimé » L’humilité chez un homme d’action exerce un mystérieux attrait sur ceux qui l’entourent, plus qu’une considération, elle suscite une affection intérieure

  • Elle configure à Jésus ( 2ème lecture ) « vous vous êtes approchés » la chose de s’approcher de Dieu

 

 

 

L’humilité en référence à Dieu doux et humble de cœur qui a déraciné tout le mal de l’humanité ! (J’ai vu tout le mal…qui nous sauvera ? Le cœur doux et humble !)

 

Comment acquérir cette humilité ?

Désirer grand, très grand, plus grand que nos vues humaines = la vie en Dieu de notre Baptême ; Les VIP du Seigneur ! L’humilité est une ascension, selon la parole de Jésus qui dit à l’humble :

« mon ami, monte plus haut ! »

 

  • On acquière l’humilité…par l’humilité ! Jésus termine avec cette histoire d’inviter des boiteux, estropiés…c’est nous ! Mendier l’humilité ! Bonne nouvelle, le Seigneur la donne aux pauvres et sans attendre en retour, sans pression… par pur amour, c’est déjà une expérience du Royaume de Dieu

 

Devant Dieu, ouvrons nos cœurs, la terre profonde, n’ayons pas peur ! il va déraciner l’orgueil et enraciner l’amour. Ne restons pas le cœur fermé, simplement dans une réflexion intellectuelle. Dans le silence laissons le Seigneur visiter nos profondeurs.

 

Amen !

 

Père Vincent

L'entrée dans l'église

L'entrée dans l'église

L'entrée dans l'église

L'entrée dans l'église

Accueil

Accueil

L'Eucharistie

L'Eucharistie

Sortie de l'église

Sortie de l'église