Arâches-Les Carroz

La communauté d'Arâches est liée à celle des Carroz, ancien hameau devenu station de ski.

L'église d'Arâches (St Michel) - Construite en 1725, l’église Saint Michel d’Arâches est le fruit de la volonté de Jean de Lucinges, curé du lieu. L’édifice est unique en Pays de Savoie. Tout de suite, on remarque l’absence d’un quelconque parvis : l’entrée de l’église, au pied de la tour, se fait par un petit abri reliant presbytère et église. L’intérieur contraste très vite avec la sobriété extérieure. Trois retables baroques aux couleurs sublimes nous attendent. Saint Michel trône au sommet du maître autel. Aujourd’hui la commune comprend trois églises : Arâches (Saint Michel), La Frasse (Notre-Dame de la Visitation) et les Carroz (Notre-Dame de l’Assomption). Voir le site "Les cloches savoyardes"

L'église des Carroz (N.D. de l'Assomption) - Remarquable dans son architecture qui associe église et presbytère dans un même édifice. L'église est construite à l'emplacement d'une première église édifiée en 1222. Le nouvel édifice, quant à lui, date de 1710. Fait partie de la visite guidée du patrimoine organisée pendant les périodes touristiques.

La chapelle oecuménique de Flaine - Le batîment initial prévoyait trois chapelles, œcuménique, protestante et eucharistique, sous un même toit.
La capacité du sanctuaire fut fixée à soixante-dix places. Le projet est dessiné par M. Breuer en 1971 et le chantier se déroule en deux saisons (1972-1973). Le plan comprend deux espaces distincts, chacun de plan orthogonal, couvert d’une charpente trapézoïdale, réunis autour d’un clocher plus élevé coiffant le hall. La construction est en charpente bois recouverte d’ardoises. Elle est prévue pour être aussi une salle de concert.Elle est construite en bois et recouverte d’ardoises. Elle a un clocher comme dans tout village qui se respecte. Le mobilier a été entièrement dessiné par Breuer ; l’autel, les bancs, le luminaire, les chandeliers en bronze. (Source: http://www.parcoursinventaire.rhonealpes.fr/)

74 araches la frasse eglise saint michel 2 Eglise les carroz Flaine 3
 Eglise St Michel
(Arâches)
N.D. de l'Assomption
(Les Carroz)
Chapelle Oecuménique
(Flaine)

Le saint patron: St Michel

Eglise d'Arâches

Saint Michel, Saint Gabriel et saint Raphaël.
Les anges, serviteurs et envoyés de Dieu, sont très présents dans la Bible, depuis celui qui réconforte Agar au désert (livre de la Genèse 16. 7) jusqu'à celui qui mesure la Jérusalem céleste (Apocalypse 21. 17). Parmi eux, trois sont particulièrement personnifiés. Ce sont des archanges, comme des chefs des anges, selon les termes de saint Paul (1ère Thessaloniciens 4. 16) et de Jude (Jude ch. 9).

St Michel Michel, ("qui est comme Dieu?") est le prince des anges. Il joue un rôle décisif (Apocalypse 12. 7 à 9).
 Gabriel ("Force de Dieu") est le messager par excellence (Luc 1. 19 et suivants).
 Raphaël ("Dieu a guéri") accompagne le jeune Tobie (ou Tobith, AT- Livre de Tobie) et est la figure bienveillante de la Providence de Dieu.
 La littérature apocryphe a abondamment brodé sur ces trois personnages.

"Trois ou sept?"
"La tradition catholique ne connaît que trois archanges par leur nom. La Bible en évoque sept. Au livre de Tobie, Raphaël dit de lui-même: "Je suis l'un des sept anges qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la Gloire du Seigneur". La vision de Zacharie complète le livre de Tobie en parlant de "sept-là qui sont les yeux de Yahvé et qui vont par toute la terre". ( Les yeux sont alors symboles de l'omniscience et de la vigilance divines.)
Si les livres de la Bible ne parlent pas des quatre compagnons anonymes de Michel, Gabriel et Raphaël, les écrits apocryphes n'épousent pas leur silence. Avec fantaisie, ils nomment ceux qui étaient appelés à rester dans l'ombre de leur Créateur, si on peut parler d'ombre dans le monde de la Gloire céleste.
Par sa discrétion à la suite des livres bibliques, l'Église a préféré suggérer que le mystère de l'Invisible n'est pas épuisé et que le Paradis nous réserve de nouvelles connaissances."(source: diocèse de Coutances)

Fête des saints Michel, Gabriel et Raphaël, archanges.
Au jour de la dédicace d’une basilique édifiée très anciennement sous le titre de saint Michel sur la voie Salarienne, à 8km de Rome, l’Église célèbre les trois archanges dont la sainte Écriture révèle les missions et qui, jour et nuit au service de Dieu, contemplent sa face et ne cessent de le glorifier.

Martyrologue romain

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2017