L'accompagnement des familles en deuil

Les équipes (à contacter pour un décès)

1. Annick BRIFFAZ :        04 50 34 97 32 - 06 72 44 43 71 
Monique ROBERT :          04 50 98 29 80 - 06 09 90 45 59

2. Maurice BLANCHET:   04 50 98 55 88 - 06 25 78 44 50 
Colette PERNAT :            04 50 98 31 96 - 06 62 93 05 81

3. Michèle DUJOURD’HUI:  04 50 98 27 25 - 06 82 04 04 59 
Geneviève GAY :                04 50 89 46 68 
Micheline PROTEAU :         04 50 98 59 82

4. Georges CENEDESE :       04 50 96 99 26 - 06 88 53 52 49 
Anne-Marie GIORDANI :      04 50 98 53 38 
Françoise MICHEL :            04 50 98 17 01

5. Fernand DUCRETTET:  04 50 96 10 95 - 06 75 38 56 68 
Lucette LONG :                04 50 98 25 49 
André VESIN:                   04 50 98 93 46

Merci pour ce service à la communauté


 

Vous pouvez rejoindre l'une des équipes, nous ne sommes pas trop nombreux

L’EGLISE N'A PAS BESOIN DE SPECIALISTES;
ELLE A BESOIN DE PERSONNES QUI S'ENGAGENT
AU SERVICE DE LEURS FRERES

Il ne faut surtout pas se dire : 
« Oh ! Moi, je ne sais pas faire, vous êtes plus capable que moi ! »

Historique

 Voilà bientôt  dix années que le père Henri DUPERTHUY a mis en route les équipes de laïcs qui célèbrent les funérailles dans notre paroisse.

Qui aurait dit, il y a quelques années, aux laïcs en place actuellement qu’ils seraient amenés à célébrer les funérailles ?

Toutes ces personnes reconnaissent, que pour elles, cela a été difficile de partir un peu dans l’inconnu. Mais toutes aussi reconnaissent que c’est aussi un enrichissement important de leur foi, de leur connaissance de la Parole de Dieu par les lectures proposées pour les célébrations.

C’est également, à chaque contact avec les familles dans la peine, l’occasion de se rendre compte combien l’Esprit Saint est présent pour nous guider dans notre écoute, nos paroles avec les familles qui attendent de l’Eglise, de nous, les mots qui vont leur permettre d’accepter que la mort terrestre ne soit pas la fin, mais le début d’une nouvelle vie qui ne finit pas, dans la joie et l’amour infini d’un Dieu Père qui nous aime. 

On pourrait dire, avec sœur Emmanuelle : «Mourir, c’est tomber dans les bras de Dieu ! » Et bien sûr, ce n’est pas toujours évident à dire et à entendre...

 Alors, dans nos équipes, certaines personnes nous ont quittés, pour différentes raisons, mais pour la plupart à cause des années qui avancent. 
Il nous faut penser à renouveler ces équipes, et pourquoi pas en augmenter le nombre. Cette mission que nous assurons est importante, l’Eglise a besoin de nous. Elle a besoin de vous. L’Eglise n’a pas besoin de spécialistes des funérailles ; elle a besoin de personnes qui s’engagent au service de leurs frères, pour un service important, enrichissant, à la portée de beaucoup d’entre vous qui lirez ces lignes.

Date de dernière mise à jour : 17/09/2018