Les fruits du baptême

Les journaux l’ont annoncé, être chrétien n’a pas bonne presse ! Et alors ! Allons-nous laisser notre baptême rester lettre morte ? Ou  allons-nous donner tort à tous ces médias pétris de certitudes ! Mon baptême ? Au fait quel jour ai-je été baptisé ? Est-ce que mon acte de baptême ne devrait pas figurer dans mon portefeuille, bien collé à ma carte d’identité. Citoyen de la terre, oui c’est vrai ! Mais aussi citoyen du ciel !  


N’est ce pas un projet de vie stupéfiant ? Par le baptême je suis plongé dans la mort et la résurrection de Jésus, je deviens acteur du plan de Dieu. Je suis appelé à aimer et être aimé. À la suite de Jésus, l’ami «  doux et humble de cœur »  celui à qui je peux tout confier, le meilleur mais surtout le pire, celui qui, par son sacrifice sur La Croix, me donne le Pardon, le Salut et la Vie Éternelle.

 
Alors prêt pour la résistance ? À la suite de Jésus, je suis la lumière du monde ! Est-ce qu’elle transparaît cette lumière ? Ma relation à Dieu comment je la nourris ? Sa Parole a-t-elle toute la place nécessaire pour son développement en moi ? Et la prière, ce cœur à cœur avec le Seigneur, fait-elle partie de mon quotidien ? Sur cette terre, le Seigneur n’a que mes mains, ma bouche, mon cœur, pour devenir présence réelle auprès des autres mes frères. Humilité, charité, amour, compréhension, véritable chemin vers le Père. Avec Jésus, en Jésus, pour Jésus, voilà ce qui se trouve dans mon acte de baptême. 


Allez chiche, on leur prouve, que l’Eglise du Christ est Vivante et que nous en sommes la preuve!

Bon automne à toutes et à tous !                                                                                        

Marie Hélène Rapin  (équipe baptême )  
 

Date de dernière mise à jour : 29/10/2019